N°47, HYPOTHÈSES SUR LA PRODUCTION SOCIALE DU NOM, 31 mai 2015

PDF : N°47. SUR LA PRODUCTION SOCIALE DU NOM

Cette note, Hypothèses sur la production sociale du nom, travaille à l’articulation de deux points, celui des partis politiques qui se renomment, en nous faisant croire qu’un nom nouveau contiendrait une coupure signifiante suffisante et majeure pour notre conscience historique politique, et celui des nouvelles formes de mobilisations, sous le principe du « Commun » échappant à ces organisations et ses blocs chosifiés et réifiés de signifiants. D’où l’importance de penser les conditions de la production sociale d’un nom au sein de ces mouvements.

Deux hypothèses de travail sont présentées.

1) la question de l’investissement du complexe inconscient dans tout processus de production sociale de nomination et des conditions qui lui seraient propres en tant que «coupure signifiante ».

2) Questionner les analyses de Ernesto Laclau en tant que cet investissement aurait pour objet de tension « un signifiant vide », sans qu’il ne soit possible de contrôler totalement a priori les demandes que ce signifiant incarne ou représente, impliquant des luttes hégémoniques et des guerres de position discursives autour d’un même signifiant revendiqué par des tendances opposées.

 

N°47.LA PRODUCTION SOCIALE DU NOM_Page_1

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s