N°62. FRANÇAIS DE « PAPIERS », 10 janvier 2016

PDF : N°62. FRANCAIS DE « PAPIERS », 10 janvier 2016

Le projet de révision de la constitution, qu’elle porte sur l’état d’urgence ou sur la déchéance de la nationalité française des binationaux, est à critiquer. Il doit l’être autant dans l’esprit de la loi que sa lettre. Nous nous concentrons dans cette note sur la seconde , la déchéance de la nationalité française. Contre l’esprit, de nombreux articles ont été publiés, invoquant le droit du sol, le principe d’égalité, le risque d’amalgame ou les droits de l’homme . Moins sur sa lettre, ou ce que l’on pourrait nommer « sa mécanique juridique ». C’est tout l’intérêt de l’article de Laurent Lévy, publié sur le site de la revue Contretemps.  Il y déconstruit l’énoncé même du projet de loi, ce qui est dit valant surtout pour ce qui n’est pas dit, laissant le champ aux interprétations, – la boîte ouverte de Pandore – sous le symbole et l’appel d’un sentiment d’union nationale. C’est pourquoi nous le publions. La critique n’est pas dans une reformulation, dans ses variantes de « gauche » ou de « droite ». Elle est dans le refus de son énoncé et contre tous ceux «qui font une différence entre des Français qui seraient de « souche » et des Français qui seraient de « papiers »» .

 

N°62.FRANCAIS DE -PAPIERS-_Page_1

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s